Catégories
France

Les secrets d’une soirée réussie aux Grands Buffets de Narbonne

Les grands buffets de Narbonne

Proposer au plus grand nombre les plats phares de la gastronomie française. La mission est claire.
Pour y arriver, une formule buffet à volonté où vous vous déplacez dans 3 grandes salles ou commandez ce que vous désirez.

Des produits de diverses origines et une organisation sans faille. 

Une expérience à faire au moins une fois dans sa vie; une belle école de gastronomie pour les enfants et adolescents pour s’aventurer dans ce qu’il leur est de moins en moins proposé. 

Un concept pour le moment unique en France et ailleurs !

Voici de quoi préparer votre visite et en ressortir satisfait: informations et conseils.

Voici notre expérience

Un soir de mai en revenant de la plage des Chalets de Gruissan le long des marais en direction de Narbonne; le soleil est doux, la nature paisible.

Nous arrivons dans une zone commerciale typique et découvrons un complexe de verre et de métal aux formes modernes. Les grands buffets sont coincés entre une piscine, un bowling et une patinoire, face à un grand parking. 

L’entrée des mythiques Grands Buffets de Narbonne

Les groupes de clients, placés dans une file d’attente comme dans les parcs d’attraction sont invités à rentrer dans l’établissement tous les quarts d’heure, à l’heure convenue lors de la réservation. Ce soir, c’est complet (intérieur et terrasse), il y a plus de 630 convives. 60 membres du personnel accompagnent les clients et préparent les mets et ce deux fois par jour, tous les jours de l’année. Il y a plus de 230 membres du personnel en shift pour tenir ce rythme.

Vous êtes guidés dans votre salle, après un petit briefing, plan à l’appui sur l’agencement des buffets. 

Les buffets sont disposés en trois zones:

1) Entrées et fromages:

La cascade aux homards – Les Grands Buffets

Le poisson et les crustacés attirent votre regard et votre odorat. Cela commence par la délicieuse et trop souvent snobée soupe de poisson qui se trouve à côté de la cascade à homards. Demi-homard, et tourteaux se retrouvent à côté de crevettes et écrevisses. Plus loin loin, saumon bellevue, gradvalax, harengs et diverses terrines de poisson se présentent à vous avant la zone des bulots et couteaux (délicieux tous les deux) et des huîtres de l’étang de Thau (fraîches mais délicates cad avec peu de goût iodé).

De l’autre côté, se trouvent les terrines et pâtés en croûte à base de viande suivi par le coin des jambons crus découpés au couteau. Juste derrière, le fameux buffet aux foies gras (nature, fumé, au piment d’Espelette, à la truffe, etc) avec sa crème brûlée au foie gras (délicieuse) et les petits mises en bouche (de la mini pissaladière au mini sandwich au thon et diverses salades).

Les plateaux de fromages complètent la salle. 111 fromages de France, Belgique, Espagne, Portugal, Grèce et Italie se font concurrence. C’est le record du monde du plus grand plateau de fromages du monde. Du plus connu (parmesan en éclats, etc) au plus inattendu (fromages au marc de vin, à la bière, etc) et aux plus rares (Le Cabrales 60 jours, bleu espagnol ultra puissant, le graviera fumé, fromage fumé grec, le régalis, bleu de brebis fait dans son petit lait, le Sao Jorge des Acores, etc) avec de nombreuses confitures et gelées dont la gelée de griottes. Le Maître fromager est belge, même carolo, David Marrant, ancien militaire de carrière est devenu en moins de 6 ans un fin connaisseur des différents laits et pâtes qui vous donneront de nombreuses sensations gustatives et de plaisir. Candidat au titre de Meilleur Ouvrier de France (MOF), il défendra les couleurs de la Belgique au mondial des fromagers à Tours.

Fermeture à 22h30 le soir.

2) Rôtisserie et plats chauds

La salle où l’on chante le nom de plats mythiques. Devant un grand rôtissoire, des cuisiniers s’activent pour dresser les assiettes commandées au chef de partie, derrière sa caisse à ticket et son micro. Vous avez le choix entre un lièvre à la royale, un vol au vent au ris de veau, un os à moelle, du foie gras poché ou poêlé, une caille farcie au foie gras, un tournedos Rossini, côte de beauf matûrée, une andouillette, des rognons, des gros escargots de Bourgogne, une aile de raie câpres et beurre, une huître chaud au sabayon de muscat de Rivesaltes, un homard à l’américaine, etc. La liste est très longue ! Vous attendez entre 30 et 60 secondes avant de recevoir votre assiette joliment dressée. Le rythme est effréné. 

Lièvre à la Royale – Les Grands Buffets

Sur votre gauche, la découpe des pièces rôties (cochon grillé, gigot d’agneau, etc) et puis quelques mètres plus loin, le Saint-Graal où le cérémonial et le dressage du canard au sang sont réalisés trois fois par service (19h45, 20h45 et 21h45 le soir). Le généreux canard cuit à la verticale y est tout d’abord désossé et découpé devant vous. Puis, dans un deuxième temps, la carcasse y est pressée dans une de ces presses mythiques en argent pour en extraire les sucs qui sont reversés sur les lamelles de canard (saignant) continuant à cuire dans leur sauce. Un mythe de la gastronomie française que l’on ne trouve que très rarement à la carte. A essayer une fois dans sa vie car le plat est délicieux.